mardi 13 août 2013

Le tour de la propriété : Château Sainte-Marie (Entre-Deux-Mers)


Le Château Sainte-Marie est situé à Targon, dans l’Entre-Deux-Mers. C’est une propriété familiale qui produit des rouges (Côtes de Bordeaux, Bordeaux Supérieur) des blancs (Entre-Deux-Mers) et des rosés.
 

Mon premier coup de cœur fut leur Cuvée Vieilles Vignes en blanc, dégusté en apéritif il y a presque dix ans : un Entre-Deux-Mers où les parfums de fleurs blanches et d’agrumes s’équilibrent parfaitement et dont j’ai tout de suite apprécié la texture, l’ampleur (le côté un peu gras du Sémillon), la fraîcheur. Bref, complexité et équilibre, pas de lourdeur, un vin parfait pour se mettre en bouche et un prix tout à fait raisonnable. L’apéritif au blanc sec est devenu un classique pour moi, et pour beaucoup d'amateurs : les papilles sont très réceptives et les vins, légers, fruités se suffisent souvent à eux-mêmes. Sur les fruits de mer, les fromages frais, c’est aussi délicieux. L’accord avec les huitres est moins évident selon Stéphane Dupuch : celles du bassin sont trop iodées, peut-être mieux mises en valeur par des sauvignons plus secs…

J’ai goûté la cuvée Madlys bien plus tard, dans un restaurant, c’est la dernière référence du Château que j’ai travaillé (en tant que caviste.) J’avoue que j’ai longtemps eu un à-priori négatif concernant les Bordeaux blancs qui faisaient de la barrique, en ayant dégusté quelques-uns où le fruit était sacrifié à un boisé trop prédominant. Parfois, le « grand vin en fûts de chêne » me semblait bien moins intéressant et typique que le second vin qui, élevé en cuves, exprimait bien mieux son terroir.

La cuvée Madlys passe six mois en fûts de chêne mais la rigueur et la recherche d’équilibre de Stéphane Dupuch en font un très joli blanc de Bordeaux, des arômes de pêche et d’agrumes, un boisé discret. Il a les caractéristiques que j'apprécie dans les Entre-Deux-Mers : un vin sec mais avec du fruit bien plein en bouche (pamplemousse ou fruits exotiques), une acidité appétissante, sans qu'elle vous fasse cligner des yeux en grimaçant, bref de l'équilibre, de la fraîcheur et une palette aromatique variée.
 
Dans les rouges, ce même souci d'exprimer à la fois le fruit et de proposer une jolie matière bien fondue sur la cuvée Vieilles Vignes en font un bon rapport qualité-prix. La cuvée Alios est un vrai coup de coeur (fruits noirs, mûres, légèrement toasté) surtout sur les millésimes 2009 et 2010 qui sont très réussis. L'alios qui donne son nom à la cuvée est un grès très dur que l'on trouve dans les sous-sols des Landes de Gascogne et qui est bien connu de ceux qui ont tenté de planter une cloture ou de creuser des trous un peu profonds dans nos régions...
La propriété est ancienne et appartenait à l’abbaye de La Sauve Majeure. On y fait du vin depuis longtemps. : « 8 tonneaux en rouge et en blanc » sont notés dans le Féret en 1874 (Le Féret est une publication sur « Bordeaux et ses vins » datant de 1850.)
Parmi les récompenses récentes (2013), il faut noter une médaille d’argent au Concours Mondial de Bruxelles pour Sainte Marie en Bordeaux Sup 2011 et un médaille d’or au Mondial du Sauvignon pour Madlys 2012.

Une vidéo sympa , "in ingliche", est à voir ici : http://www.youtube.com/watch?v=r8G83Svh4IM

 

 
rédigé par FbL

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire